la recherche avance........ne ratons pas le train de l'avancée technologique

Publié le par AFE - association française pour les épilepsies

Rhenovia : Vers une biosimulation de l’épilepsie

La plateforme de biosimulation de Rhenovia est utilisée pour simuler la transmission neuronale erratique qui mène aux crises épileptiques ©DR
Rhenovia va diriger RHENEPI, un projet labellisé de biosimulation de l’épilepsie d’un montant de 2,5 millions d’euros. Ce projet collaboratif lui permet d’appliquer sa plateforme innovante de biosimulation du système nerveux central à l’étude de l’épilepsie. La société biopharmaceutique basée à Mulhouse sera présente au salon BIO Chicago, du 3 au 6 mai.
La société biopharmaceutique Rhenovia Pharma (Mulhouse), spécialisée dans le développement et l’optimisation de médicaments pour la maladie d’Alzheimer et autres maladies du système nerveux, va diriger RHENEPI, un projet labellisé de biosimulation de l’épilepsie. Objectif : développer et obtenir la validation expérimentale d’une plateforme de biosimulation de crises épileptiques. Celle-ci sera utilisée pour identifier et tester de nouveaux médicaments anti-épileptiques et optimiser les médicaments déjà existants.
RHENEPI a été sélectionné par le gouvernement dans le cadre du 9e appel à projets collaboratifs de recherche et développement au sein des pôles de compétitivité. Ce projet sur 3 ans sera financé en partie par des prêts du FUI (Fonds Unique Interministériel), de la Région Alsace, de la ville de Mulhouse et ses alentours. La région Rhône-Alpes apportera quant à elle une aide au partenaire grenoblois du consortium, SynapCell. Rhenovia et SynapCell prendront en charge le reste du financement.

Une ouverture vers de nouveaux marchés

RHENEPI a été retenu pour son caractère innovant, pour son impact sur l’économie locale, notamment en matière de création d’emplois, mais aussi pour son ouverture vers de nouveaux marchés. Il a également été labellisé par deux pôles de compétitivité à dimension mondiale, Alsace BioValley et Lyon Biopôle, ce qui lui permettra de bénéficier d’avantages administratifs.
Rhenovia dirigera un consortium qui regroupe deux sociétés de biotechnologies et deux laboratoires de recherche. SynapCell, une CRO de la région grenobloise spécialiste des tests in vivo de médicaments anti-épileptiques sur des modèles animaux, travaillera ainsi aux côtés de Rhenovia. Les deux laboratoires impliqués dans le consortium sont l’Institut de Génomique Fonctionnelle (IGF) de Montpellier, dirigé par le Dr. Laurent Fagni, et l’Institut des Neurosciences de Grenoble (GIN), piloté par le Dr. Antoine Depaulis.
C’est la première fois qu’une plateforme de biosimulation est utilisée pour simuler la transmission neuronale erratique qui mène aux crises épileptiques.Elle permettra de tester de nouveaux mécanismes cellulaires et moléculaires basiques associés à l’épilepsie et de rationaliser la pratique clinique des combinaisons médicamenteuses dans cette indication.

Publié dans santé

Commenter cet article