communiqué de presse des associations

Publié le par AFE - association française pour les épilepsies

bonne lecture

Communiqué de presse -

Paris, le 08 janvier 2010

La lutte contre les inégalités sociales de santé

doit inspirer la nouvelle politique de santé publique.

Les inégalités sociales de santé perdurent en France malgré le principe d’égalité consacré dans les textes fondateurs

de la République. Elles s’aggravent même plutôt.

Les causes sont multifactorielles et l’organisation de notre système de santé en est en partie responsable. Les

conditions économiques, l’éducation, la dégradation de l’environnement, les conditions de travail sont parmi les autres

facteurs également responsables de la croissance de ces inégalités.

Les solutions pour combattre les inégalités sociales de santé sont elles aussi connues. Elles ont fait l’objet de

recommandations au plan international. Et un guide récent publié sous l’égide de la Direction générale de la Santé et

de l’Institut de prévention et d’éducation à la santé recense les préconisations à l’intention des agences régionales de

santé qui se mettent en place.

Pour autant, la politique publique française a besoin d’une stratégie identifiée et d’un changement d’échelle dans les

outils et les moyens de lutte contre les inégalités de santé.

En effet, les associations du Collectif interassociatif sur la santé voient monter avec inquiétude les exclusions dans

l’accès aux soins autant que les conséquences sanitaires délétères des exclusions de toute nature. Elles observent

aussi les ravages d’une absence de politique de santé au travail digne de ce nom. Elles considèrent que le défi de la

santé scolaire et de l’éducation à la santé dès l’école, aujourd’hui sous la seule responsabilité de l’Education nationale,

est mal relevé comme le montrent de nombreux indicateurs.

Il faut donc changer d’échelle : la santé publique doit être au coeur de toutes les politiques publiques.

 

 

Nous attendons donc que le discours de clôture du colloque

 

 

« Réduire les inégalités sociales de

santé »

 

 

que doit prononcer la Ministre de la Santé ce lundi 11 janvier 2010 annonce la nouvelle loi de

santé publique dont nous attendons qu’elle concoure notablement à redéfinir la nouvelle politique

française de lutte contre les inégalités sociales de santé.

 

Contact presse

Le

modèle républicain de lutte contre les inégalités doit être au coeur de ces politiques publiques quand elles s’intéressent

à la santé.

C’est dans ces conditions que la lutte contre les inégalités sociales de santé peut progresser dans notre pays.

La Conférence nationale de santé, dans un avis du 10 décembre 2009, et le Haut conseil de santé publique, dans son

rapport de mandature du 11 décembre 2009, viennent d’adresser aux pouvoirs publics leurs préconisations dans ce

domaine, en soutenant que la prochaine loi de santé publique doit notamment porter sur la réduction des inégalités de

santé.

La Société française de santé publique, dans un communiqué daté du 22 décembre, a salué et soutenu ces

préconisations.

Au moment où la Ministre de la Santé organise, lundi prochain, un colloque consacré aux inégalités de santé au sein

même de son ministère, le titre retenu pour ce colloque résonne comme un manifeste de ce qui pourrait être la

nouvelle politique publique : « Réduire les inégalités sociales de santé ».

Publié dans santé

Commenter cet article