a utiliser bien sur après avis médical

Publié le par AFE - association française pour les épilepsies

La taurine au secours des enfants épileptiques


Le vigabatrin, molécule phare contre l'épilepsie de l'enfant a de nombreux effets secondaires qui entraine souvent une réduction irréversible du champ de vision voire une cécité. Des recherches viennent de relier ce phénomène à un déficit en taurine.

 


L'épilepsie touche 1 % de la population mondiale. Afin de combattre les crises chez l'enfant, les médecins ont peu de médicament disponibles. Autorisé chez les enfants de moins de 2 ans, le vigabatrin (commercialisé sous le nom de Sabril®) provoque dans 10 à 40 % des cas, des altérations irréversibles de la rétine et donc un rétrécissement du champ visuel. Les chercheurs de l'Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale (Inserm) ont cherché à éviter cette dégradation des photorécepteurs - cellules nerveuses de la rétine qui captent la lumière.

Ils ont administré ce médicament à des rats et ont ensuite mesuré les taux de 19 acides aminés présents dans leur sang et chez des rats non traités. Aucune différence significative n'a été observée, à l'exception de la taurine : on retrouve 67 % de taurine en moins dans le plasma des rats traités.

Les scientifiques attribuent donc la dégénérescence des photorécepteurs à ce déficit. La taurine est un acide aminé apporté par l'alimentation. Les malades pourraient alors limiter les effets secondaires du vigabatrin sur la vision, en s'exposant le moins possible à la lumière et en adoptant un régime alimentaire riche en taurine.

Pour limiter les effets secondaires du vigabatrin, un régime alimentaire riche en taurine pourrait donc être bénéfique (riche en poissons et en viande) ainsi qu'une protection maximale de la lumière. Toutefois, il est important de rappeler qu'il est nécessaire de consulter au préalable un médecin, afin qu'il détermine si la consommation et le taux de taurine sont suffisants. La taurine a été au centre d'une récente polémique sur la commercialisation du Red Bull®, qui en contient de grande quantité. Selon certaines études, la taurine pourrait entraîner des effets neurocomportementaux néfastes. Rappelons donc que cette boisson énergisante ne peut évidemment pas être considéré comme un médicament : elle contient une quantité considérable de stimulants, dont 80mg de caféine par canette et ne doit pas être consommé dans le but d'enrichir un régime alimentaire en taurine. Il ne doit pas être pris dans un but thérapeutique. La Ministre de la santé avait même conseillé en avril 2008 de boycotter cette boisson, selon le principe de précaution.

 


L'épilepsie n'est pas une maladie unique mais plutôt un ensemble de maladies qui provoquent des crises épileptiques. C'est la fréquence de celles-ci qui permet d'établir un diagnostic : un enfant qui fait une crise n'est pas forcément épileptique.

RAPPEL la boisson RED BULL est autorisée en france mais sa toxicité est toujours contestée. c'est l'Europe qui nous a demandé d'importer cette boisson en france. alors prudence pour tous

Publié dans santé

Commenter cet article